Notre Dame de La Salette

Malétable

HISTOIRE

“Je vous ai donné 6 jours pour travailler, je me suis réservé le 7ème et on ne veut pas me l'accorder”  

1867-2017 : MALETABLE une jeune église de 150 ans


En 1863, l’abbé Migorel arrive à Malétable : il rencontre Eutrope François, un journalier à qui il demande sa route. Celui-ci lui indique que pour arriver au centre de la commune, il lui suffit de suivre la route et que bientôt il arriverait à la jonction de 3 chemins, c’est là qu’il faudrait bâtir une église. Cela fait plusieurs années que le projet de nouvelle église trotte dans la tête du curé. En effet, par 3 fois, le seigneur lui aurait révélé, qu’il allait ériger, une église, avec à sa tête une tour, dédiée à ND de La Salette, à la jonction de 3 chemins, à quelques kilomètres de Mortagne. C’est donc, ici, à Malétable, que le projet verra le jour. 
Suit donc l’achat du terrain qui appartient à 5 familles consentantes à donner leurs parcelles ; sauf une, qui exige que le chœur de l’église soit face au terrain lui restant, ainsi le chœur sera tourné,

vers le sud-est, vers Rome et La Salette. 
Dans le Perche, les constructions se font avec du silex, du grison et des pierres calcaires. Un homme d’une autre paroisse fait défricher son champ et offre les cailloux pour la construction. La maçonnerie nécessite l’usage d’eau. Or, nous sommes sur une hauteur et la source la plus proche est la Commeauche qui coule dans la vallée. Mais un voisin du chantier, fait creuser une mare pour ses propres besoins ; on s’y fournira. 
En 1867, l’église est recouverte et ouverte au culte. Puis, Les travaux se poursuivent par la construction de la tour. Travaux interrompus par le manque d’argent, les mauvaises conditions climatiques et la guerre de 1870. La tour octogonale est cantonnée de 4 tourelles, surmontées des archanges

Raphael, Gabriel et Michel, une reste vide…
L’église sera dédiée à ND de la Salette : en 1846, la vierge serait apparue à 2 enfants à La Salette, près de Grenoble, et elle leur aurait confié plusieurs messages dont celui de sanctifier le dimanche : « je vous ai donné 6 jours pour travailler,  je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder ». 
L’ensemble de Malétable a été une construction rapide avec des matériaux de plus ou moins bonne qualité. 
150 ans plus tard, il nécessite entretien et restauration.

L’association « Rêv’neuve la Salette » organise de petites manifestations, des visites guidées pour récupérer quelques fonds : les 2 crédences ainsi que 2 lustres ont été restaurés, le chasublier devrait suivre. Un maitre d’œuvre a été retenu afin de préparer la restauration de la tour.
Malétable fêtera donc le samedi 23 septembre 2017, les 150 ans de la construction et de l’ouverture au culte de son église. A cette occasion, une exposition à la mairie retracera les manifestations organisées par l’association au travers de photos, peintures, de professionnels et d’amateurs ; un concert d’Echollines et la Fanfare de Randonnai animerons cette journée, qui se terminera par une messe en l’honneur de la Vierge de La Salette et de l’anniversaire de l’église.

PHOTOS

Un édifice en danger

VID

EOS